Les echos du bowl

UNIQUE PATRICK HERVE

Patrick Hervé est LA mémoire du Windsurf international, il est en Guadeloupe sur son voilier depuis quelques mois après avoir traversé l’Atlantique en solitaire. Pour les plus jeunes qui ne le connaisse pas et pour résumer son parcours en une phrase : Il a crée NORTH SAILS WINDSURFING à la fin des 70’s qu’il a dirigé jusqu’au milieu des années 90.
Avec un parcours à la base de maître voilier, il s’est lancé dans l’aventure du Windsurf par passion pour ce sport et a façonné son histoire avec son style unique qui a toujours détoné dans le milieu du windsurf qui s’est un poil « coincé de l’arrière train » (pour pas dire, du cul !) au fur et à mesure de son évolution. L’homme a tout vu, tout connu, sponsorisé les plus Grands noms (Ken Winner,Ian Boyd, Stephan Van den Berg, Raoul Lequertier,Nathalie Leliévre…) des centaines de coureurs ont eu affaire à Patrick tout au long de son règne. Il était The Man qui avait la marque dont tout coureur un poil fun rêvait d’avoir . Sa « décontraction » faisait fi des conventions « pouêt pouêt » , tout en assurant à NORTH une image de produit de Qualité sans concession. Il a check David EZZY à ses débuts, pourqu’il s’occupe des voiles de vagues pendant des années, nous a fait rêver avec aussi Da Kine en France, faisant feu de tout bois avec son associé Allemand en faisant rentrer des marques de Ouf (SurfZoïd, Nitro snowboard,GNU …) .Sous son impulsion s’est écrit les plus belles pages du windsurf Français avec la création du North Tour dirigé par l’Immense Karim GOUJON qu’il avait embauché à la base comme Team Manager de North .Le  Waveriding Français s’est alors structuré à cette époque sous leurs Impulsions communes !
Il vient de passer 4 jours à caz’ où l’on a parlé Windsurf, Histoire, matos…la vie quoi, un total bonheur ! Tite mini interview rapidos rien que pour vous. A 57 ans Patrick est toujours le monstre sacré qu’il a toujours été , Bigup Patron !
Pourquoi le WINDSURF ?
Je suis à la base un marin, coupeur de voiles et quand on est passé du Dériveur à la Windsurfer, à partir de là, tout a explosé !. On ne pouvait pas imaginer à cette époque aller à 25 nœuds sur un « os de seiche »,j’avais 18 ans et c’était la seule « machine » qui pouvait aller à des vitesses folles. Un genre de moto sur mer, un truc de fou où il y avait tout a développer et c’est cette passion du développement qui m’a fait vibrer.L’on avait enfin la POSSIBILITE DE VOLER ! En surf la jouissance est de quelques secondes là elle se comptabilisait en heures, c’était et c’est toujours merveilleux !


Que penses tu de la Guadeloupe ?
C’est le PARADIS du vent et de la mer. Il y a tout ! . Accessible à tous les niveaux, tout les styles, de la vague au Slalom Hardcore avec votre Canal des Saintes : TOUT EST LA !
Il faut absolument re-donner envie aux planchistes métros qui ont oubliés et qui pensent qu’il n’y a « rien » en Gpe, alors que c’est le paradis, le Hawaii Français est ici sans problème , ya pas de soucis man !

Un ti mot sur le King Dave BOURROUX qui fut ton rider aussi !
Oh putain, David LE Gourrou ! l’enfant terrible du waveriding, que rien n’arrêtait, souplesse, agilité, touché de vagues, il avait TOUT !Malheureusement il est arrivé trop tard, cela s’est joué à 3 ans prés. Le marché était déjà en train de se boucher et j’ai pas pu l’aider comme il le méritait, mon team était trop gros, j’avais 800000 francs de matos dehors, Nathalie Leliévre, la championne du monde, qui prenait une bonne partie du budget coureur… mais sa place était parmi les plus grands de notre monde, à Hawaii avec les meilleurs. Tout le monde le regardait avec Admiration aussi bien dans le milieu du biz que dans celui des coureurs.
PATRICK, dans son élément dans la TAÏNOS FACTORY, Février 2011

 Notre première "rencontre"!
 On est à Carro, dans le sud de la France en  avril 1989, c’est la première édition du North Tour. Tous les waveriders de Françe ont eu vent de la naissance de ce Tour underground hors Fédé. On est les deux seuls Guadeloupéens présents avec Dave Bourroux, des rêves plein la tête, je connais personne et David pas grand monde, hormis une tite bande de Marseillais chez qui il « squatte » depuis quelques temps: la bande à Paulo Thong (et oui, lui même, le shapeur de Ste Anne !)Olivier Dorme (et oui, maintenant le kiné de St François !) …On est grave intimidé , on fait pas les malins, le vent va bastonner jusqu'à 110 kmh durant le contest et souffle Tribord, on a pas une thune , je dors dans ma 4l sur le parc coureur, Dave qui n’a pas le permis rentre le soir avec les autres à Marseille, on reçoit grave au niveau résultats, je finis 15, David 17, on s’est défoncé dans le plus total anonymat à la super session en balançant des speedloop en retour de vague (babord) , les pieds en sang dans les moules…C’est le tarif, on est des apprentis !!…. mais au soir de l’avant dernier jour, on est invité tous les deux à rejoindre le QG des Boss, à « l’Hôtel des Pins ».Cet hôtel vit là les débuts d’une saga énorme qui va durer des années, mais bon, j’vous raconterai ça un autre jour !.
On arrive en fin de journée dans la 4L, je dis à David qu’il faut que l’on planque nos clopes car « il paraît que Patrick Hervé est là ! »  car pour moi il s’agit de paraître sérieux si on veux pas être « discal »direct et dire adieux à nos rêves de sponsoring. Les Clops sont bien planqués dans nos poches de blouson quand on débarque dans la grande salle de resto de l’hotel.Il y régne un joyeux bordel qui nous mets quand même assez vite à l’aise. Ils sont effectivement tous là : Patrick Hervé le big Boss de North, Karim Goujon le grand ordonnateur du North Tour, Jean Luc Lacoste le trublion du windsurf français, Rémi Legrand de Rip Curl, Tchoa Feray, Achille Lequertier le radical Waverider, une bonne vingtaine de « pontes » du Windsurf version Radical. « AHHHH, voilà les Guadeloupéens » , va hurler Karim déjà bien à donf alors qu’il est  18h !!!J’suis carrément en panique, on a 19 ans, on vient de notre île, on a pas l’habitude de « gérer » des relations humaines « d’une telle envergure » peut on dire pudiquement…. « Bon les gars vous buvez quoi ? » nous demande Karim …  « Pastis pour tout le monde !!! », va hurler Lacoste, avant même que l’on réponde, il va entamer un hymne paillard debout sur une chaise !!!!!! What a fuck ! on est en pleine Hallu !!!!!!  « c’est eux qui dirige le Windsurf ! » me suis je dit complètement interloqué  « et bien, bon, on a pas fini de s’éclater ! »….Quand on est passé à table, c’était un souk total dans le restau, le patron de l’Hôtel des Pins semblait bien le prendre (il l’a carrément « bien pris » pendant des années, d’ailleurs..)…Jean Luc Lacoste était au taquet avec Karim , genre « les deux font la paire », plus délirants les uns que les autres…En bout de table Patrick Hervé se marrait et acquiesçait, visiblement ravi de la tournure des événements.. Au troisième Pastis, on était mort de rire avec Dave et on chantait à tue tête « Marie Madeleine, Marie Madelon… » …J’ai définitivement sorti mon paquet de clop de ma poche quand Patrick –le grand BOSS de NORTH SAILS !!!-m’a demandé si j’avais pas.... des feuilles à rouler ????!!!!!
Six mois plus tard, David intégrait le Team A NORTH, je n’ai jamais cessé de repenser à cette soirée, qui définissait pour moi le WINDSURF Ultime dans toute sa diversité où les kids côtoyaient d’égal à égal les aînés, les « patrons »leurs « employés » , des gens de toute origine, toute « disciplines » confondues…Le windsurf dans toute son unicité qui se célèbre sur l’eau mais aussi Hors de L’eau . Comme le dit encore Patrick aujourd’hui ; « Mec,faut pas oublier : le WINDSURF est un LIFESTYLE, un putain de LIFESTYLE !,ça, faut pas l’oublier ! ! ! ».
 Olivié
Le king DAVE un an après cette soirée "d'intronisation dans le Fun" faisait la double page du Wind en NORTH! Mai 90



Karim et Hervé Boennec en beach Volley qui attendent le soir venu pour envoyer la manche teuf!

Retour

 ROBINSON TAINOS GUADELOUPE

EVENEMENT

> all events