Les echos du bowl

Trail du NEZ CASSé!


La finale du Chpt de Wind étant reportée il était pas question pour autant de rester le dimanche à glander pour le Canal Gang (zion posse branch), bien que Toto Césaire soit bloqué sur un délire de "Voile Traditionnelle" aux Saintes, on est allé se taper le Nez Cassé avec les Darg' brothers. 12 KM, 950 m D+, Un bon gros morceau organisé comdab par Altitudes Tropicales qui enchaîne les trails tous plus beaux les uns que les autres pour son challenge des Trails 2011. Les cadors partaient en même temps que nous pour se claquer 10 bornes de plus avec en prime l'ascension de l'Armistice et du Col de l'Echelle pour retrouver le Nez Cassé, mais bon, cela ne rigole vraiment pas et les "chokeurs" dans notre genre y laisserai trop de plumes..l'année prochaine, why not avec Lulu qui monte en puissance à chaque course!
A 8 h on est encore parti en tête de course tous les trois!! les mollets direct en fire au bout d'un kilomêtre, mais bon c'est le tarif avec les Dargent!!!! partir en sprint alors qu'il faut grimper Victor Hugues, j'arretai pas de me dire intérieurement "mais qu'est ce que l'on est graaave"...mais bon on a tenu le choc, les meilleurs nous ont dépassés mais on a fait la course en tête et même sidérés quelques gars dans la première descente sur la Rivière Rouge "ok, ok, les gars allez y , on est a pas des cabris, nous!!!!!!! " Trop bon, le cerveau débranché, de fly entre les branches les bras écartés prêts à saisir un bout de fougère ou une tite branche qui traine pour éviter la chute qui ferait bien mal, notre espécialidad maison, glisssss forever...A la montée sur Papaye, Lulu Tibalaou  a imprimé un rhytme de dingo et je me suis fais distancer sur la jonction en béton pour replonger direction Beau Soleil...Etant donné que l'on est toujours dans le rouge au niveau physique,le but d'un trail réussi est de ne pas arriver dans le "violet" car là c'est la fin des Z'harricot et ya plus moyen d'avancer...je l'ai ai ratrappés juste avant le captage en prenant quelques "risques" dans une grosse descente...toujours le même délire; assurer en montée, speeder sur le plat, et faya dans les descentes....On s'est tapé le canal de la prise d'eau tous les trois en courant avant d'arriver au pied du NEZ CASSE qui était une découverte pour nous...Avec Lulu en tête on s'est paumé, perdant de précieuses minutes, on s'est fait ratrapper par un caïd qui nous a ouvert la voie de la plus belle ascension qu'il m'est été donné de faire. Une beauté à couper le souffle au fur et à mesure de l'ascencion, un truc de fou! les arbres du début cédant la place progressivement à une végétation trop bizarre un peu comme sur l'Armistice mais encore plus étrange, la vue sur la soufrière dégagée à ma droite m'a scotchée, comme si je l'a découvrait pour la première fois, un profil inédit, trop beau! 
Les Darg' étaient devant, je ne les voyais plus, j'ai entendu un hurlement tout en espérant qu'il y avait pas un brother qui était tombé dans la falaise qui nous bordait sur la droite..au trois quart de la montée, faut passer en mode commando, sous des racines,on devine à peine la trace, à quatre pattes, du délire...au sommet (on est quand même passé de 800M d'altitude à 1281M sur, juste cette grimpette!!) le début de la descente est encore plus dingue car ya pas moyen de voir le sol puisque l'on est sur le sommet d'énormes arbres racines..un décor de science fiction. Grandiose!!!! Je chope les frangins au milieu du délire on déboule sur les savanes de Papaye, on a fait le plus dur, ya plus qu'a débouler sur la Rivière via la trace des Bains Chauds ya plus aucune difficultés majeures, nos jambes respectives moulinent, Lulu se fracasse quand même la tête la première vers le lit d'une rivière mais s'arrête a temps, Jojo a quelques crampes, mais pas question d'attaquer en solo, on décide d'arriver groupés et on se relaie entre frangins...On a claqué le bordel en 2H50, on est 6ième au général! L'aprés midi, aprés les devoirs des frangins on s'est matté en vidéo une Nuit de la Glisse 1989 avec Stef Quéniart venu passer l'aprés midi en Basse-Terre...Un dimanche parfait quoi!
Un jour aprés, mon esprit divague encore sur ce NEZ CASSE, le plus bel "apendice" qu'il m'est été donné à voir de ma vie. Merci ALTITUDES TROPICALES et à sa Majesté la GUADELOUPE toujours plus belle!
Olivié "ke happy"!
Si vous voulez toucher le nirvana. imprimez ce parcours: c'est une merveille!

7 h du mat, ya pas un nuage, je matte le Nez Cassé... vu de la maison, tout est en place pour un bon délire!

Moment de solitude, je me retrouve tout seul, les frangins sont devant, je sors l'appareil avant de repartir en chasse dans les descentes...

re-moment de solitude, les frangins sont à nouveau devant..;on monte le nez cassé, a premier tiers la trace est facile et large, j'suis "attaqué" par un poursuivant...c'est nickel pour le moral, et donner l'envie de remettre les gaz..;
Oh pitain!!! une vue inédite de la Soufrière, je ressort l'appareil photo.. 

MAGNIFIQUE!
Au deux tiers de l'ascension la vue est dingue sur Basse-Terre!
presque arrivé au sommet re-choc visuel!!!!
A ce moment ya plus moyen d'être debout c'est en rampant sous les racines que se fait la "grimpette"...assez délire comme trip!

je retrouve mes frangins de coeur au milieu de la redescente sur Papaye, on ne va plus se quitter jusqu'à l'arrivée... 
Lulu sourit encore alors qu'il vient de se manger une bonne gamelle, avec torsion de genou et consort!!! Tibalaou est un roc et pas en toc!
 
UNITY IZ THE KEY!
hold on pour le Canal Gang!
La rivière ROuge, la fressh récompense! 

Retour

 ROBINSON TAINOS GUADELOUPE

EVENEMENT

> all events