Les echos du bowl

Taïnos family au Brazil!

 

 

Taïnos family en trip au Brésil...

 


Moana, Olivié et Freeda,avons décidé de faire un trip au Brésil pendantles grandes vacances 2010. Départ de notre île des Antilles, la Guadeloupe pour un vol jusqu'à Bélem...

 

 

Rio de Janeiro, la magnifique

 

Après une nuit à Bélem,on reprend l'avion. Nous arrivons à la mythique Rio en plein début de la coupe du monde de foot et Copacabana est eneffervescence. Notre premier contact avec les habitants du Brésil se fait dans le joie la plus totale: à Copa, tous les Cariocas (habitants de Rio) habillés aux couleurs du Brésil(même les chiens!), s'y retrouvent pour le match devant un écran géant sur la plage. L'ambiance est survoltée et à la victoire, les brésiliens sont tous à donf c'est lafiesta partout dans les rues, bemvindos!

Le lendemain, nous montons au sommet duCorcovado, là où le Christ rédempteur surplombe Rio du haut de ses 704m. La vue est imprenable sur tout Rio, on domine le pain de sucre, toutes les baies, les favelas... Le ciel est d'un bleu cristallin, c'est absolutamente fabuluroso!

Moana et Olivié sur le sable de Copacabana pendant le match France-Mexique...

 

 

Plus tard, on arrive jusqu'au spot de surf le plus fameux de Rio: Arpoador, à l'extrémitéd'Ipanema la belle. Il y a un bon deux mètres, la gauche est puissante et bien creuse, mais, ville oblige, c'est gavé de monde... Ce sera donc juste un beau spectacle pour nous surtout avec ce coucher de soleil. On termine la journée par une bonne caïpirhina, muita deliciosa, et un bon repas (on mange superbien au Brésil)! Demain direction le sud, on prend le bus pour Floripa.... La nuit va être longue, 19h de voyage!

Ipanema!

Spot d'Arpoador:

 

 

Florianopolis, l'île aux plages...

 

Juin, c'est l'hiver dans le sud du Brésil, il fait donc un peu frais quand on arrive sur l'îlede Floripa, pour les intimes... Mon frère nous acceuille, il habite ici depuis un an, et direction Campeche, l'une des dizaines plages de l'île, dans sa vieille fucca jaune (coccinelle).Pendant notre séjour, les vagues ne sont pas top, on a donc choisit l'option Sand Board, sur les énormes dunes de Joaquina... on farte les board avec de la bougie car sinon ça ne glisse pas, c'est marrant mais les remontées sont dur dur, finalement on essaye assis et c'est là qu'on avance le plus vite. Moana se régale, tudo bem!

 

Les dunes de Joaquina:

 

  Moana, Olivié, Dave, Paola et Geronimo

 

 

Ibiraquera

 

Nous partons versle sud de Floripa, sur le continent pour un petit séjour de deux jours... Olivié veut naviguer en windsurf à Ibiraquera, spot du champion du monde Kauli Seadi. Arrivés là bas, tout est fermé car nous sommes à la saison de pêche de laTania, un poisson du coin, et défense de mettre son surf ou windsurf dans l'eau... on arrive quand même au shop de kauli sur la plage et finalement le manager dit à Olivié d'y aller quand même, que de toutes façons les pêcheurs ne sortent pas car il y a trop de vagues. Olivié navigue peinard et le manager avec un autre jeune gars se mettent à l'eau avec lui. Au bout d'une heure, un attroupement de pêcheurs arrivent, très énervés et éméchés par la cachaça, il veulent carrément les frapper! Moana et moi qui étions en train de faire une petite sieste à l'abris des dunes, nous nous réveillons en entendant des cris enragés!!! Olive se prendra quand même un coup derrière la tête, mais l'histoire finit sans blessés, ouf... Comme partout dans le monde, faut pas offusquer un pêcheur ivre...

 

Olivié A Ubiraquera, avant l'attaque des pêcheurs...

 

 

Farol de Santa Marta

 

On se casse vite de là et direction Farol de Santa Marta, un village au bout d'une presqu'île où se déroule au même moment une compet wqs de surf. L'endroit est dingue, on y arrive en traversant un bras de mer par bac depuis le continent et en longeant 10 km de plage et de dunes énormes. Le village est bien mystique, au bout du monde, on se croirait à Ushuaïa. Après un petit tour d'horizon du spot de Farol, on se trouve une petite pousada et on part pour une visite au coucher du soleil au phare (farol en portugais) qui domine le village, c'est grandiose.

Farol de Santa Marta:

 

 

 

Salvador de Bahia, Capoeira et samba!

 

On arrive sous la pluie à Salvador, d'ailleurs quelques jours plus tôt, il y a eu de sévères innondations un peu plus au nord à Récife, les rues se sont transformées en rivières laissant des centaines de gens sans abris. A Barra, où on loge à Salvador, c'est la tempête, le vent est on shore et les vagues complétement mushy. Mais les brésiliens sont dans l'eau, on sent que le beach break est bien puissant, nous, on restera spectateur encore une fois. On a quand même du beau temps, une demi journée, pour visiter le pelourhino, le magnifique centre historique de Salvador. On écourte notre séjour car il pleut trop!!! Direction le nord, Natal, qui on l'espère sera plus au sec.

Praia de Barra, Salvador de Bahia:

Au Pelourhino, Salvador de Bahia:

 

 

 

Praia da Pipa

 

C'est notre coin de paradis et enfin on surfe!!! Un village super sympa sur une plage magnifique, de bonnes vagues, les locaux super accueillants. On découvre les spots du coin et c'est à Madeiro que l'on passera nos journées, le spot est parfait pour le longboard et Olivier se met même au Sup. Moana et moi passons des heures dans l'eau, encouragées par les dauphins, ils sont des dizaines chaque jour au rendez vous, ils jumpent, jouent dans les vagues, bref, exceptional!!! Après une bonne session, nous nous régalons d'Açaï, ce fruit foncé amazonien que l'on sert en sorbet avec du granola et de la banane au dessus. C'est carrément excellent et plein de vitamines. 12 jours à Pipa déjà! C'est la fin de notre Brazil trip, retour en Guadeloupe via Bélem. On a tout trois adoré le Brésil, la rencontre avec des gens supers sympas, un pays magnifique et tellement grand que l'on se doit d'y revenir, très bientôt...

 

Merci à David, Paola, Geronimo, Michoko, Jonas et Medhi et dédicace spéciale au petit Pedrinho!

Praia dos golfinhos (dauphins):

Praia Madeiro:

Moana et Olivié en Sup:

La baie magnifique de Madeiro et sesfalaises ocres...

Moana charge comme jamais!

 

Freeda:

 

La finale de la COPA, avec Pascaline et Johanna, nos deux amies belges...Faya entre les Hollandais et les Espagnol... Ambiance bon enfant!

Michoko et Medhi avec Basta, manque que Jonas qui est derriére l'objectif!MERCI A EUX pour nous avoir "mis trés roses" sur ce trip!

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Retour

 ROBINSON TAINOS GUADELOUPE

EVENEMENT

> all events