Les echos du bowl

Biarritz 2010:Finale épique by Mumu

Avec un peu de retard la description de l'une des finales les plus épiques de l'histoire des championnats de france vécue en live par tout le staff guadeloupéen !

3 Domiens en finale, 2 guadeloupéens !!!! Ca y est l'eau froide ne fait plus peur et on a même pas besoin d'être à domicile pour porter haut les couleurs des iles !!! Big Up Dimitri et William !!

 

Je laisse Mumu, notre chef juge regionale, nous commenter le combat fraternel des 2 guadeloupéens !

 

L’incroyable doublé de Dimitri Ouvré

La Guadeloupe remporte 2 titres, et pas des moindres, aux Championnats de France de Surf 2010 grâce à son joker, Dimitri Ouvré, qui triomphe en Surf Junior et en Surf Open.

La finale Junior fut l’une des plus épiques que la Grand-Plage de Biarritz n’ait jamais connue, dixit le Président du Surf Club biarrot. La mer y a mis du sien puisque des pics glassy d’un bon mètre cinquante déferlaient dans la zone de compétition et les surfeurs ont fait le reste…

Protagonistes : le breton Ian Fontaine, le réunionnais Tom Neuschwanger, et les 2 guadeloupéens William Aliotti (St-Martin) et Dimitri Ouvré (St-Barth).

La série de 30 minutes démarre sur des chapeaux de roue, menée d’entrée de jeu par William, le jeune st-Martinois qui fête ses 17 ans le jour même. Il score un 8.50 sur sa première vague où il passe 3 manœuvres tout en vitesse avant de terminer par un bon tailslide re-entry. Il enchaîne sur une autre bombe par un énorme reverse air 360 qu’il repose parfaitement dans la paroi d’une vague de série qui creuse sec avant de fermer. Dimitri, attiré par le pic de gauche de William, lui répond coup sur coup en trouvant une petite perle qui lui permet de réaliser un long tube, suivi d’un carve et enfin d’un reverse air. 3 vagues excellentes dans les 5 premières minutes de la compétition. Les scores se font attendre : 9.50 pour le reverse air de William et 10 pour la vague de Dimitri où il a pu enchaîner les deux manœuvres les plus en vue du moment : le tube et le air.

Le ton est lancé. Les deux guadeloupéens ont pris une sérieuse option pour le titre. William avec ses 18 pts de score total et Dimitri avec un 10 et à la recherche d’un 8.10 pour supplanter William. Ian se défend par de méchants carves et trouve, sur la droite, 2 barrels moins propres que sur le pic de gauche qui lui permettent tout de même à scorer 2 vagues à plus de 7 pts. Tom, quant à lui, passe à côté de la finale.

Pas d’autre vague notable pour les 2 Guadeloupéens jusqu’au 5 dernières minutes de cette finale où Dimitri score un tube profond sur une belle vague de série. Il disparaît complètement, sème le doute, pour ressortir avec le souffle. La note tombe : 9.60. Grâce à ce score (19.60 de total), il met tous ses concurrents combos. Même William a besoin d’une combinaison de deux vagues pour trouver les 10,2 points dont il a besoin pour remporter le titre.

Sorti en liesse et acclamé par tout le clan guadeloupéen, Dimitri, ancien pensionnaire du Pôle France, installé depuis 3 ans à Bidart, le village d’à côté, partage sa joie autant avec la Guadeloupe et son île de St-Barthélémy qu’avec les gens du coin et son deuxième « chez lui ».


Le lendemain, il remet ça dans la finale Open qui prend lieu dans des conditions plus pêchues. La dispute pour le titre est âpre, bataillée avec le canaulais Adrien Valéro, le breton Ian Fontaine (encore lui) et l’anglois Romain Laulhé. La lutte est au coude à coude entre les gros turns d’Adrien et de Dimitri. Ian se défend honorablement alors que Romain, bien qu’auteur de beaux barrels dans les séries précédentes, ne trouve pas les vagues pour s’exprimer. Dimitri ne remporte certes pas les mêmes scores que la veille, mais ponctue sa prestation par son reverse air ravageur pour s’arroger le titre le plus convoité des Championnats de France de Surf, celui de Champion Open.

Bravo Dim pour ce beau doublé ! Comme Kelly, tu nous as fait rêver…


 



Retour

 ROBINSON TAINOS GUADELOUPE

EVENEMENT

> all events