Les echos du bowl

SCANDALE: LE KITE INTERDIT A ST ANNE!!!

Les kiteurs avaient trouvé leur spot paradisiaque en Guadeloupe, à Sainte-Anne,sur le spot de Bois jolan, loin de la foule des baigneurs, eau cristalline et alizés bien orientés. C'est sur ce spot que s'est developpé le Kite surf en grande majorité sur l'ile mais voilà que Blaise ALDO le maire de St Anne vient de pondre un arreté municipal interdisant purement et simplement la pratique du Kite sur sa commune puisqu'il n'y pas vraiment d'autres spots de repli pour la communauté de kiteur vu que celui des Salines est lui aussi théoriquement interdit!!!! Quand on lit l'article de FRANCE ANTILLES d'aujourd'hui on croit rêver sur les motivations qui ont poussé le maire à agir de la sorte.
Le kite est "dangereux": Sur ce point il n'a pas tort s'il y avait plein de baigneurs ce qui n'est pas le cas de ce spot et c'est un sport qui l'est de moins en moins pour les pratiquants eux mêmes vu l'évolution du materiel qui depuis pas mal d'années a réduit les risques de se faire mal de beaucoup, d'autant plus que les débutants sont en général bien encadrés par des moniteurs diplomés qui axent en grande partie leur cours sur les problèmes de sécu. Puis c'est quand même un lagon où l'on a pied quasi de partout et où le vent ne dépasse que très rarement 20 noeuds....
Le Kite n'est pas "Legitime": qu'est ce que c'est que cette connerie de "légitimité" concernant un sport nautique sur une ile qui soit disant fait des efforts pour ammener les Guadeloupéens à aller découvrir les joies du nautisme quelque soit le support, avec des grands efforts et budgets consacrés par la REGION Guadeloupe pour developper la voile et la glisse sous toutes ses formes sur l'ile. Cela fait près de 15 ans que le kite se développe en Guadeloupe et principalement sur ce spot, il fait travailler des guadeloupéens, fait rêver des touristes...Alors quoi de plus comme légitimiter à exister?!!!
Le Kite "fait fuir les poissons". Bon là on touche le fond dans la connerie question "excuses à la con" et je suis un peu a cours "d'arguments"...Il est vrai que Rosita, une maman Orphie qui se baladait sur le spot l'an dernier à du faire une embardée pour éviter un kiteur au mois de janvier mais c'est bien le seul témoinage que l'on ai eu venant des nos copains les poissons. Concernant nos copines les Palourdes elles sont à fond pour les kiteurs bien que personne ne les ont consultés sur cette sinistre blague d'arreté municipal!!!!
A quelques mois des échéances municipales Blaise ALDO caresse dans le sens du poil quelques administrés mécontents, pas sùr que ce soit un bon calcul de sa part, car là, à part des visés bassement politique on voit pas d'autres motivations qui tiennent la route une seconde. On souhaite bon courage aux kiteurs, et on attends l'arreté municipal empéchant la voile sur la plage Communale où un centre nautique de plusieurs millions a été construit il y a quelques années, ce serait ausi logique que ce arret de mort du Kite prononcé par ce cher Blaise!
VOICI LE LIEN DU FRANCEANTILLES  http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/regions/grande-terre-sud-et-est/un-arrete-municipal-interdit-le-kite-surf-233766.php   


La pratique du kite-surf sur les plages de la commune va être interdite. Un arrêté municipal allant dans ce sens a été adopté.

La pratique du kite-surf va être interdite dans la commune. Un courrier émanant de la mairie et reçu vendredi par le président de l'association Kite-surf Guadeloupe détaille les motivations de la municipalité qui ne serait « pas favorable » à la pratique du kite-surf dans la commune. Dans ce courrier la mairie qualifierait la pratique de ce sport de glisse « dangereuse » , « pas légitime » et ferait « fuir les poissons » . Le courrier, s'appuyant sur des textes de loi, précise que cette décision sera suivie d'un arrêté préfectoral.
« PAS DE DIALOGUE »
L'association, qui avait sollicité la mairie à ce sujet pour organiser une rencontre afin de discuter de l'encadrement de la pratique du kite-surf, reçoit ainsi une réponse sèche. La pratique de ce sport de glisse, jusqu'ici tolérée, se focalise surtout sur le site de l'anse du Belley. Le lieu, baptisé à tort Bois-Jolan par les adeptes du sport de glisse, est apprécié pour ses eaux calmes, peu profondes et peu rocailleuses. Un site qui peut voir se croiser, les jours de grand vent, plus de 100 kite-surfs. C'est un paradis pour les kite-surfeurs qui, avec le temps, se sont accaparés l'endroit et ont eu, par le passé, maille à partir avec les pêcheurs, qui traditionnellement sont présents sur le site. Cinq écoles proposent de l'initiation à ce sport. En outre, les commerçants saintannais tirent des bénéfices de cette affluence.
DES PLAINTES DE RIVERAINS
Contacté avant l'annonce de l'adoption de cet arrêté municipal au sujet de la sur-fréquentation du site de l'anse du Belley, Blaise Aldo précisait qu'en tant que maire, il est « responsable de la protection des personnes qui sont sur l'eau, sur une bande de 300 mètres. Je laisse faire (les activités de kite-surf, NDLR), mais que chacun assume ses responsabilités en cas de problème » . « Ma priorité va aux Saintannais » , déclarait-il encore, faisant référence aux plaintes qui auraient été exprimées par des riverains de l'anse du Belley concernant l'affluence sans cesse grandissante sur ce site aménagé et géré par le Conservatoire du littoral. Le kite-surf, qui se développe sur l'archipel depuis une dizaine d'années, se pratique notamment à l'anse du Belley et à la plage des Salines, au Gosier. Sur ce dernier site, un arrêté municipal interdit la pratique de ce sport depuis l'arrivée des algues sargasses, au cours de l'année 2011. L'implantation du kite-surf est comparable à celle du surf, à la différence que ce dernier se pratique sur des plages qui ne sont pas fréquentées par les baigneurs. Or, le kite-surf se pratique sur des eaux calmes et peu profondes, et impose une cohabitation entre sportifs et baigneurs qui peut engendrer des frictions (1).
(1) En 2012, une pétition avait circulé à la plage des Salines réclamant l'interdiction du kite-surf. Lire notre article « Les kite-surfeurs resteront-ils aux Salines ? » , paru le 14 février 2012.
- Un sport qui se développe
Le kite-surf est un sport nautique consistant à glisser sur une planche tractée par un cerf-volant. Le pilote utilise une aile dotée de boudins gonflables avec laquelle il est relié via quatre lignes mesurant une vingtaine de mètres. Il a été expérimenté pour la première fois en 1984.
Le sport est réputé dans un premier temps comme dangereux, plusieurs accidents mortels endeuillant la discipline. Mais l'évolution du matériel inclut la possibilité pour le pilote d'annuler la traction de l'aile, voire de la larguer en cas de problème.
- Qu'est-ce qu'un arrêté municipal ?
Un arrêté municipal est une décision administrative unilatérale prise par le maire, ou en son nom, par un maire-adjoint, un conseiller municipal ou certains hauts fonctionnaires municipaux ayant reçu une délégation de signature à cet effet. Conformément aux règles générales de la décentralisation opérée par la loi du 2 mars 1982, les arrêtés municipaux sont exécutoires de plein droit après avoir été publiés, affichés ou notifiés aux personnes concernées, et, dans la plupart des cas, après avoir été transmis au préfet ou au sous-préfet qui, s'il les juge illégaux, en demandera l'annulation auprès du juge administratif.

Retour

 ROBINSON TAINOS GUADELOUPE

EVENEMENT

> all events