Les echos du bowl

MAUI MAKANI : FIN DE BAL MOISI A HO'OKIPA

"What the fuuuck...it's not a freestyle contest?!!!" sont les mots de Kevin PRITCHARD quand il apprend les notes de Camille JUBAN a eu lors de son heat à 4, face à Robby SWIFT, Natt GILL et Marcilio BROWNE. On est sur le cul quand le speaker annonce que Camille est 2 du heat!!!! il est qualifié pour de nouveau rencontrer Browne pour pouvoir avancer dans le tableau mais le kingkid Guadeloupeen est touché au moral, il ne comprend plus ce qu'il se passe, il va regarder ses notes, il n'a pas une seule vague notée au dessus de celles de Brazhino alors qu'il a Défoncé le heat. Gros carving, des air tweakés à la POLAKOW sur les deux plus grosses vagues du heat..Du super Waveriding pur, sans chichi à la con, le même qui l'avait fait gagner l'an passé...Face à lui le brésilien a fait du down the line sans aucun turn radical, juste du down the line pour arriver dans le bowl final et faire un gros air taka!..Du putain de freestyle au pays du surf!!!!! Vincent BEAUVARLET va direct voir Camille pour le briefer: "les choses sont claires frangin, les juges veulent du "saute mouton" donne leur du "saute mouton" en fin de vague, tu fais com dab du gros pur carving et en fin de vague, balance un goiter une main ou une "magie" à la con, tu sais tout faire de toutes façons!"

Quand le heat part à l'eau les conditions sont pas terribles, il y a moins de sets que précédament et Brazhino enclenche direct sur son habituel down the line air Taka...Camille s'arrache sur une belle vague qu'il travaille au corps et réplique par un goyter une main sorti in extremis de la lèvre qui happe son gréément. On est vert car Brazihno est plus aérien et rapide avec toujours, des vagues à une manoeuvre! Le concept de Freestylewave trouve là son meilleur embassadeur! Camille part sur une bombe qui jette en milieu de course et balance un air frontloop!!!!! qui ne passe pas...La chance a tourné, on est vert et triste pour Camille qui est vraiment passé par toutes les émotions sur ce contest, on sait toujours pas si est officielement sacré CHAMPION DU TOUR AWT car le mode de calcul de points n'est pas affiché et très clair. IL est normalement le champion du plus beau circuit de vague du monde, mais on se sait jamais, on va pas balancer du "claim" dans le vent, on attend les résultats officiels qui seront prononcés Samedi soir lors de la ceremony de cloture.
On a pas eu envie d'aller l'embêter à la fin du heat avec des phrases à la con pour lui remonter le moral.. il a dégréé et s'est barré du spot pour se préparer et aller voir ses potes, des gars comme Rudy CASTORINA ou Francisco PORCELLA, des potes sans compromission, hardcore waverider parmi les purs du North shore! 
On s'était cassé naviguer à LANES sous le spot d'HO'OKIPA avec le Wave Team TAÏNOS ,Titoun,Tom et Vincent, on a pas vu le heat opposant le Brésilien au ti prodige Hawaiien Bernd La Claim, au jeu du "freestyle wave" Bernd n'est pas un manchot non plus et a éjecté Brazhino.. On s'est retrouvé au large avec K.P pendant la procédure de son heat de la finale, le Team GPE lui a donné la force a grand coup de "GOOOO K.P fend' tchou aw'" Super moment à vivre, magique! Titoun et Vincent ont carément pris une vague en "stéreo surfing" à 5 secondes du début du heat! GPE ka fouté bwodel, rhiiiin?!! 
Le vent est bien tombé et les vagues aussi mais Bernd trouve quand même des bombes a fort potentiel de Claim! Kevin est collé en 5,3 Ezzy quand Bernd avance sur le spot avec un mouchoir de poche dans les mains..Triste pour K.P alors que les conditions étaient merveillleuses la veille..l'orga a sévèrement merdé dans le timing en voulant envoyer des heats Amateur, Master... IL y avait quand même plus de 120 inscrits toutes catégories confondues et certaines choses sont tout de même à revoir à l'avenir bien que pour cette finale que tout le monde trouvait "moyenne" il y a eu plus de conditions de waveriding que sur tous les contest PWA de cette année!!!!!
K.P a fait un gros 3.6 mais n'avait aucune chance face à Bernd qui devait le battre deux fois, chose qu'il a faite clairement (Claimement?). Bernd ROEDIGER gagne la MAUI MAKANI à 16 ans, c'est le nouveau ti prodige Hawaiiien ya pas photo, le seul problème c'est qu'il le sait trop et en même temps à 16 ans avec comme unique copain de nav un père omniprésent, ancien marine qui passe son temps a vous gueuler dessus pendant les sessions ou qui vous attend à terre si vous osez braquer son fils au peak, le gamin a des excuses. Le WINDSURF est un sport unique qui a connu de grands champions caractérisés par une énorme Humilité alors qu'ils accomplissaient des prodiges sur l'eau ou en freesession à mille lieux de l'esprit nauséabond qui peut régner sur les compet de surf ou l'arrogance des gamins peut être palpable, ou la pose prime sur la joie, où le Claim fait la loi...Les Grands champions ne sont pas que forts sur l'eau mais aussi dans la vie. Bernd est pour l'instant fort sur l'eau!
Olivié

K.P en 3.6


 

Retour

 ROBINSON TAINOS GUADELOUPE

EVENEMENT

> all events