Les echos du bowl

FESTIVAL DE REGGAE à ABIDJAN

Un festival REGGAE à Abidjan, le terrain de jeu de mon enfance,  ça fait trop plaisir. 

Après Kingston et Londres, Abidjan est à n’en pas douter la troisième capitale mondiale du Reggae. Avec les crises , coup d'état, révolution, qu’a connu le pays, on avait fini par l’oublier mais ça y est le pays renoue avec sa grande tradition musicale et le premier festival Abi-Reggae qui vient de s’achever est là pour nous le rappeler.

Jouir, en l’espace de quatre jours, de la présence, en un même lieu, de grands noms tels que Alpha Blondy, Morgan Héritage, Third World, I.Threes, Ky-Mani Marley, Jah Lude, Mutabaruka, Ismael Isaac et autres, c’est une occasion tout simplement inoubliable. Et c’est une initiative très bien inspirée qu’ont eue Bright Koné et le comité d’organisation de Abi Reggae avec, à leur tête, le ministre d’Etat Dosso Moussa.

Tout a d’abord commencé timidement dans la nuit de jeudi, après une grande pluie. Le Festival International de Reggae d’Abidjan (ABI REGGAE) a été lancé avec la prestation de Ras Goody Brown. Pour la première soirée, il y a eu quelques désagréments. Des coupures d’électricités répétées, lors des prestations de Fadal Dey, du groupe Reggae Light et  d’Alpha Blondy qui a même crié au «sabotage» avant d’interrompe son passage.

Le programme du festival s’est poursuivi le lendemain. Et le public du palais de la culture a vu défiler sur le somptueux podium les stars mondiales telles que Morgan Héritage, Third World, I.Threes, Mutabaruka. Une des grandes attractions aura été Ky-Mani Marley avec son timbre vocal identique à celui de son père Bob Marley. Pendant une heure de show, il a créé  l’émotion dans la foule.

CEEPE de la Mauritanie, Sana Bob du Burkina, Koko Dembélé ont fait également montre de leur talent. Les stars ivoiriennes, Ismaël Isaac, Kajeem, Spyrow, Massa Falasha, Général Tchéfari, Black Modjah, Naftaly ont, chacune, égaillé les amoureux du reggae. Le festival a pris fin le dimanche 12 avril dans une belle ambiance de convivialité.

 

 

José Touré: «Je demande pardon à Alpha Blondy»

• Qu’est-ce que tu retiens de la première édition d’Abi Reggae ? 

- Je remercie tout ce beau public qui a effectué le déplacement au Palais de la culture. En tant que membre du comité d’organisation, nous ne sommes pas deçus. Le bilan est positif. Les artistes annoncés sont effectivement venus pour le festival. Leur présence va impacter la carrière de nos reggaemen locaux. Parce que c’est une stratégie marketing qui va leur permettre de découvrir nos talents. De ces rencontres peuvent ressortir des collaborations musicales. Quand je vais repartir aux USA, nous allons concrétiser les négociations pour ces artistes qui ont séduit les tourneurs.

- Ky-Mani Marley est à son deuxième voyage à Abidjan. Il aime la Côte d’Ivoire et est séduit par la manière dont vivent les Ivoiriens. Quant à I.Thress, c’est leur première visite en Côte d’Ivoire. Elles m’ont dit combien elles étaient touchées par l’hospitalité des Ivoiriens. Et le Président d’honneur du comité d’organisation, le ministre d’Etat,  Dosso Moussa a tenu tous ses engagements.

• Quels sont les artistes ivoiriens qui ont été appréciés par les Jamaïcains ? 

- Il y a Ras Googy Brown, Queen Adjoba qui ont surpris les Jamaïcains par leur performance. Je leur dis de ne pas arrêter de travailler. Je vous fais la confidence, le lundi soir à l’aéroport, avant de prendre le vol, Gramps de Morgan Héritage a demandé au ministre Dosso d’organiser plutôt ce festival chaque année au lieu de le faire tous les deux ans. Afin que cela puisse avoir un réel impact. Et le groupe Morgan Héritage est prêt à consentir des efforts en contribuant à la réussite de ce festival.

• Comment peux-tu expliquer les multiples coupures d’électricités lors de ce festival ? 

- C’est un problème purement technique. Parce qu’avant l’ouverture du festival, la pluie a mouillé la console technique. Et là, la faute incombe à l’équipe de la sonorisation, qui n’a pas  pris les dispositions pour protéger le matériel. Malheureusement, une deuxième console n’avait pas été prévue. Je profite de l’occasion pour présenter nos excuses à Alpha Blondy.  Ce n’est pas un sabotage.

Retour

 creoletrip tainos guadeloupe tourisme

EVENEMENT

> all events